LA PRESSE EN PARLE !

LE MONDE 

Les agents de protection de l’environnement

dénoncent le manque de moyens

Le Monde.fr | 04.02.2016 à 08h23 • Mis à jour le 04.02.2016 à 08h33 | Par Rémi Barroux

Alors que le gouvernement affirme ses ambitions environnementales dans nombre de secteurs, pollution, usage de pesticides, création d’aires marines protégées, biodiversité, les personnels des agences chargées de la défense de l’environnement ont le blues et dénoncent le manque de moyens, les baisses d’effectifs, la dégradation des conditions de travail et donc la qualité de leurs réalisations. Le lancement de l’Agence française pour la biodiversité (AFB), prévu le 1er janvier 2017, qui regroupera plusieurs organismes actuels dédiés à l’environnement, suscite aussi des inquiétudes.

fichier pdf Les agents de protection de l-1

 

Lire aussi : Biodiversité : le Sénat vote une loi écornée par le lobby des chasseurs

Lire aussi : Boues rouges de Gardanne : quand l’Etat accorde des permis de polluer

 

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/emissions/jt-local-1920-de-rhone-alpes

 

 

 

Ouest France 

A Nantes, les personnels de l’Environnement en grève

Nantes – Publié le 04/02/2016 à 07:15

fichier pdf Ouest France A Nantes les personnels de l’environnement en grève

Dauphiné Libéré

dauphiné libéré

fichier pdf article dauphiné

AFP

AFP environnement-fonctionnaires-social-grèves

HUMANITE

http://www.humanite.fr/environnement-les-personnels-des-agences-publiques-reclament-plus-de-moyens-humains-et-materiels

20 Minutes 

20 minutes

fichier pdf 20 MN des agents en voie de disparition

LOCActu

Projet de loi sur la biodiversité : les premiers grands changements apportés par les sénateurs

Il n’empêche : sur le terrain, une partie des effectifs concernés l’acceptent mal. Des personnels d’établissements publics, contractuels ou fonctionnaires détachés travaillant à l’ONCFS, l’Onema ou l’Agence des Aires Marines protégées prévoient une grève le 4 février. Une cause que des sénateurs ont déclaré soutenir. Dès la discussion générale du projet de loi, le manque de moyens de cet opérateur a d’ailleurs fait débat. La ministre a confirmé qu’il bénéficierait, en plus de son budget de 230 millions d’euros, de 60 millions d’euros au titre des investissements d’avenir. Mais pour Evelyne Didier, sénatrice de la Meurthe-et-Moselle, le compte n’y est pas : « Les premiers travaux de préfiguration chiffraient ce budget à 400 millions d’euros ». Le fait que ce budget soit « en grande partie lié à celui des agences de l’eau » froisse aussi les sénateurs.

http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&cid=1250270177466

_________________________________________________________

Le JOURNAL DE L’ENVIRONNEMENT

Les fonctionnaires de l’environnement descendent dans la rue

Voilà des professionnels de l’environnement que l’on ne voit pas tous les jours dans la rue. Surfant sur l’intérêt suscité par les discussions parlementaires portant sur le projet de loi sur la biodiversité, les fonctionnaires du ministère de l’écologie sont de sortie. Et pas pour compter les tritons!

A l’appel de 5 syndicats, fonctionnaires et contractuels des établissements publics et des services déconcentrés du ministère de l’écologie sont appelé à cesser le travail, jeudi 4 février, et à manifester, à Paris, Montpellier, Lyon ou Nantes.

Aux revendications malheureusement classiques en cette période (contraction des personnels, lente évolution des statuts et des salaires, remembrement des établissements) s’en ajoutent de plus conjoncturelles: «Ces derniers temps, des syndicalistes agricoles ont secoué des agents de l’Onema[1] sans que notre hiérarchie n’y trouve rien à redire», explique Zaïnil Nizaraly.

Les personnels s’inquiètent aussi des conséquences de la création de l’Agence française pour la biodiversité (AFB). «Sur le terrain, il y aura, nous a-t-on dit, une mutualisation des moyens entre l’AFB et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage [ONCFS]

A coup sûr, cette mutualisation n’ira pas dans le sens de la création d’emploi», commente le secrétaire de la fédération FO des établissements publics de l’environnement.que de l’affichage. Biodiversité toujours, mais en mer, cette fois. «On n’arrête pas de créer de nouveaux parcs marins, ce qui est très bien. Mais, prisonnier de sa logique comptable, le ministère de l’écologie refuse d’y mettre des personnels. Tout cela finit par n’être plus que de l’affichage.»

Zaïnil Nizaraly critique enfin le nombre grandissant de travaux confiés par les établissements du ministère aux associations: «Les ONG font un excellent travail, mais souvent au détriment d’une précarisation de l’emploi qui n’est pas acceptable».

Selon les établissements, les syndicats espèrent que plus de la moitié des agents débrayeront jeudi. Un bon millier d’entre eux (le quart de l’effectif) devraient participer aux rassemblements.

Le lundi 01 février 2016 à 17h 32 par Valéry Laramée de Tannenberg

http://www.journaldelenvironnement.net/article/les-fonctionnaires-de-l-environnement-descendent-dans-la-rue,66624

__________________________________________________________

Laisser un commentaire

L'espace Schengen, 20 ... |
Parents en colère contre le... |
Lesjeuxolympiquestcfb |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Handiprof soutien scolaire ...
| Le monde magique d'anae
| RDSN